Université Paris


Fondée au XIIe siècle et recréée en 1896 pour regrouper les facultés des sciences, des lettres, de droit et de médecine, l’université de Paris donnera progressivement naissance avec la loi du 12 novembre 1968, à treize établissements ayant reçu une dénomination composée des termes « université Paris » et de chiffres romains. Depuis, la partie chiffrée de cet héritage est gommée au profit d’appellations réputées plus lisibles à l’international, de préférence traduisibles en anglais.

Dans un message adressé à l’ensemble des personnels, lundi 14 février, la présidente de l’établissement, Christine Clerici, s’est félicitée du choix d’« un nom clair et fort », qui incarne « la continuité sémantique ». « Université Paris Cité » permet « de rappeler notre attachement et notre engagement envers notre ville et notre environnement, de nous assurer un rayonnement pérenne au niveau international », affirme-t-elle.

Charte graphique

Enfin, et c’est loin d’être un détail à l’échelle budgétaire, « ce nom nous permet de conserver l’équilibre graphique et esthétique de notre logo et de notre charte graphique », poursuit Mme Clerici. Alors que la signalétique « Université de Paris » – et son logo composé de la lettre U entrelacée d’une tour Eiffel sur fond bordeaux – venait à peine d’orner l’entrée des 17 campus, les changements seront mineurs, assure au Monde une porte-parole de l’université. La charte graphique sera simplement ajustée en interne grâce à une équipe du service de communication. Quant au coût global engendré par la décision du Conseil d’Etat.